L'histoire de la comptabilité

Mis à jour le 16/12/2013

Aussi surprenant que cela puisse paraître, la comptabilité peut prétendre être l'un des métiers les plus vieux du monde. Certains se définiront allergiques à la comptabilité, d'autres diront de la comptabilité qu'elle est trop complexe, et pourtant elle a traduit de tout temps un besoin de traçabilité des échanges. Récit...

Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
3.69231
Moyenne: 3.7 (13 votes)
Notes : 4 (13 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
3.69231
Moyenne: 3.7 (13 votes)

La naissance de la comptabilité : une histoire ancienne

On retrouve dans l'histoire égyptienne au 4ème millénaire avant JC des traces de comptabilité. Les prémisses de la comptabilité étaient en fait un suivi des entrées et sorties d'un compte que l'on a pu retrouver via des écritures sur de l'argile ou sur du papyrus. En fait, l'invention de la comptabilité a précédé celle de l'écriture !

Luca Pacioli entre dans l'histoire de la comptabilité

Vers le XVIème siècle, on assiste à la Renaissance de la comptabilité. On connaît les peintures de Michel-Ange à la Chapelle Sixtine, la Joconde de Léonardo Da Vinci mais on oublie souvent la comptabilité en partie double de Luca Pacioli. Le principe est simple : une écriture doit se voir dans 2 comptes comptables, l'un au crédit et l'autre au débit. Luca Pacioli explique que la méthode vénitienne de tenue des comptes s'articule autour de 3 livres de comptes, à savoir : le Journal, le Grand Livre et la Balance. Chacun ayant une fonction propre :

  • Le Journal : enregistrement chronologique
  • Le Grand Livre : enregistrement analytique
  • La Balance : fonction de vérification

On voit également à cette époque l'apparition du Compte de Résultat. En définitive, les grands principes de la comptabilité que l'on utilise actuellement dans les entreprises trouvent leurs fondements à cette époque.

A lire aussi : 10 points clef pour tenir sa comptabilité 

L'histoire de la comptabilité moderne

Même si les grands principes n'ont pas changé, la comptabilité a du s'adapter aux exigences économiques modernes. Le développement des méthodes de gestion et l'apparition d'un nouveau service dans l'organisation des entreprises appelé « contrôle de gestion » ont contribué au développement de la comptabilité analytique. La comptabilité analytique s'articule non plus autour des comptes comptables classiques, ceux du PCG (Plan Comptable Général), mais autour de « codes affaires » différents dans chaque entreprise traduisant leurs spécificités organisationnelles. Néanmoins, la tenue d'une comptabilité classique reste nécessaire pour répondre aux questions fiscales. Ensuite, la comptabilité s'adapte aux NTIC (Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication) ce qui a profondément changé le quotidien : automatisation d'écritures, centralisation de la comptabilité au sein des holdings, externalisation ou délocalisation du traitement des factures, dématérialisation,... L'histoire continue : la révolution est en route !

 En savoir plus sur la comptabilité analytique 

Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
3.69231
Moyenne: 3.7 (13 votes)
Commentaires
Nous vous remercions pour votre complément.
Je voudrais apporter un complément sur l'historique de la comptabilité. Une phase importante que vous semblez ignorer, ou que vous voulez occulter, car constituant l'apport décisif de l'empire arabo-musulman. Sans rancune : – Origine de la comptabilité • L’apport du monde musulman • Les travaux de fin d’exercice et les états financiers trouvent leur origine dans la pratique du trésor public des musulmans. • En effet, dans son livre « les impôts et le métier de la comptabilité », IBN JAAFAR, mort en l’an 911 explique que, dans cette institution, l’organisation et la méthode de tenue de livres comptables sont basées sur deux impératifs scientifiques essentiels qui sont : les documents internes et externes que ce soit des lettres, des livres, chéquiers, billets à ordre reçus, bons de commandes, factures et autres, dont l’ensemble est appelé « témoin », et le visa qui est apposé sur chaque opération comptable enregistrée. • De son côté, ENNOUIRA, mort en 1314, explique que les livres comptables utilisés sont : • L’éphéméride. C’est le livre ou la notice qui contient les événements accomplis dans un même jour et à différentes époques • Le brouillard ou « main courante » dans lequel sont inscrites les opérations à mesure qu’elles se réalisent • Le journal qui permet d’enregistrer les opérations du jour, tout en utilisant les comptes appropriés au débit et au crédit. • d) Le grand livre qui reprend les écritures comptabilisées au journal, permet d’arrêter les soldes et d’établir la balance • e)Les tableaux statistiques mensuels ou annuels ainsi que les états financiers qui permettent de déterminer le résultat, d’établir la situation patrimoniale et de suivre l’activité. • La période moderne • Du 17ème au 19ème siècle, c’est l'âge des auteurs français. Signalons notamment les cas de • Claude IRSON qui inventa la notion de bilan à la place de la balance; • Mathieu DE LA PORTE qui donna à la comptabilité la forme classique que nous lui connaissons aujourd'hui en mettant au point le système centralisateur et la présentation du bilan avec le doit à gauche et l'avoir à droite ; • BERTRAND FRANCOIS BAREME qui publie en 1682 un livre sur les conversions de monnaie donnant naissance au terme barème utilisé dans le langage courant ; • EDMOND DEGRANGE qui inventa, en 1795, le journal grand livre appelé plus tard système américain ; • DESARMOND DE LESIGNON qui publie en 1825 un essai sur la comptabilité commerciale. • Depuis cette date, la comptabilité à partie double bien qu'enrichie de développement techniques n'a pas subi de changements fondamentaux. Néanmoins, avec l'ère moderne des aménagements et perfectionnements sont introduits progressivement. • Ces différents travaux ont amené à la mise en place du premier plan comptable français qui vit le jour en 1947. Ce premier plan sera révisé et complété pour introduire notamment des dispositions relatives à la comptabilité analytique. El deviendra alors le « plan 1957 » ensuite PCG 1982,1999 et 2005
Besoin d'un expert comptable ?
  • Quel est votre secteur d'activité ?
  • Votre nom :
  • Votre téléphone :
  • Besoin d'un expert comptable ? Cliquez ici