Quel sera votre salaire en contrat d’apprentissage ?

Mis à jour le 18/12/2013

Vous démarrez une formation en apprentissage ? L’apprentissage permet d’ajouter à la formation générale et théorique des CFA, une formation pratique en entreprise. La question de la rémunération se pose aussi. Chaque apprenti perçoit une rémunération défini en fonction de son âge et de son ancienneté. Voyons ceci plus en détails.

Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
5
Moyenne: 5 (1 vote)
Notes : 5 (1 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
5
Moyenne: 5 (1 vote)

A qui s’adresse le contrat d’apprentissage ?

Le contrat d’apprentissage s’adresse aux jeunes ayant de 16 à 25 ans au début de l’apprentissage. 

Salaire minimal apprentissage

En 2012, sauf dispositions conventionnelles plus favorable, la rémunération minimale de l’apprenti est la suivante :

  1ère année 2ème année 3ème année
Moins de 18 ans 25% du SMIC
soit 349,59 € 
37% du SMIC
soit 517,40 € 
53% du SMIC
soit 741,14 € 
De 18 à 20 ans 41% du SMIC
soit 573,33 € 
49% du SMIC
soit 685,20 € 
65% du SMIC
soit 908,94 € 
21 ans et plus 53% du SMIC
soit 741,14 € 
61% du SMIC
soit 853,01 € 
78% du SMIC
soit 1090,73 € 

SMIC mensuel brut au 01/01/2012 de 1 398,37€.

Rémunération des heures supplémentaires

Les heures supplémentaires des apprentis sont rémunérées suivant les mêmes conditions que pour les autres salariés de l’entreprise.

Particularités du secteur public

Les apprentis du secteur public, préparant un titre ou un diplôme de niveau IV (niveau baccalauréat) perçoivent une rémunération majorée de 10%, cette majoration est de 20% pour un niveau III (supérieur au baccalauréat).

Avantage en nature

Le contrat d’apprentissage doit mentionner le montant de l’avantage en nature. Celui-ci ne peut pas être supérieur à 75% du salaire.

Mis à part la rémunération de l’apprenti, le maitre d’apprentissage devra également consacrer une partie de son temps à sa formation. Néanmoins des aides permettent de rendre attractive l’embauche d’un apprenti, exonération de charges patronales, indemnité compensatrice forfaire versée par la région et crédit d’impôt apprentissage.

Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
5
Moyenne: 5 (1 vote)
Commentaires

Pas de commentaire pour cet article !

Besoin d'un expert comptable ?
  • Quel est votre secteur d'activité ?
  • Votre nom :
  • Votre téléphone :
  • Besoin d'un expert comptable ? Cliquez ici