Les profils les plus recrutés en comptabilité

Mis à jour le 16/06/2014

Les métiers des chiffres résistent bien à la crise, avec non moins de 30 000 à 40 000 postes à pourvoir d'ici 2020. selon les estimations. Certains profils sont particulièrement recherchés. Voici les principaux.

Le contrôleur de gestion, poste stratégique

Le métier de contrôleur de gestion tend à prendre une place de plus en plus importante dans le cœur du centre décisionnel des entreprises car il ou elle apporte son expertise pour guider l'activité. 

Analyse des budgets de dépenses et de recettes, prévisions et reportings font partie des ses compétences de bases élargies à une mission de conseil des plus importantes. Il épaule la Direction Générale d'une structure sur trois axes principaux : le contrôle voire la rationalisation des coûts, l'analyse de la performance des portefeuilles d'activités et l'aide à la conduite du changement. 

Du point de vue du profil, les entreprises attendent un candidat issu d'une formation de type Bac+5/Master 2 avec une expérience comprise entre 5 et 8 années. Les écoles de commerce forment bien à ces métiers. 

Le candidat devra en outre présenter des qualités de sérieux, de méthode mais également être bon communicant voire pédagogue dans certains cas. Rompu aux NTIC, il devra également afficher un bon niveau en langues étrangères.

Le comptable général, incontournable

Pièce centrale dans la gestion d'une entreprise, le rôle du comptable général dépasse aujourd'hui son périmètre premier de responsabilités telles que la production des multiples documents comptables de l'entreprise (bilan, comptes de résultats, grands livres, journaux...). Désormais, on attend de lui un bon voire très bon niveau en anglais et un tout aussi bon niveau en analyse, reporting, suivi des budgets et conseils stratégiques. Le comptable général compte parmi les profils les plus recherchés à l'heure actuelle. 

Idéalement, le futur salarié sera issu d'un cabinet d'expert-comptable, en raison de leurs maîtrise totale chaque facette de la vie financière d'une entreprise. Un Bac+2 type BTS est admis même si la tendance va plutôt vers des profils Bac+4/+5 avec notamment en bonus le DCG voire le DSCG.

Le candidat idéal aimera le travail en équipe, sera force de proposition et également un bon communicant.

Le gestionnaire de paie, spécialiste et polyvalent

La question de la gestion de la paie est un autre élément clé dans la vie d'une entreprise. Les gestionnaires de paie sont dès lors de plus en plus convoités. 

Les établissements qui recrutent attendent ainsi de lui une totale aisance technique sur les questions de la paie et de l'édition de bulletins de salaire mais également en termes de déclarations fiscales et paiement des cotisations sociales. Plus encore, vu le contexte législatif en constante évolution, le gestionnaire de paie devra mener de régulières veilles, tant sur les lois que sur les montants des cotisations, les normes et autres conventions collectives. 

La licence professionnelle spécialisation paie, soit un niveau Bac+3, est la norme pour le recrutement. Le futur gestionnaire de paie devra en outre présenter un forte ouverture d'esprit pour être capable de traiter conjointement les questions techniques relatives aux salaires avec celles ayant trait au contexte légale.

Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.
Commentaires

Pas de commentaire pour cet article !

Besoin d'un expert comptable ?
  • Quel est votre secteur d'activité ?
  • Votre nom :
  • Votre téléphone :
  • Besoin d'un expert comptable ? Cliquez ici