Le business plan - Le compte d'exploitation prévisionnel

Le compte d'exploitation prévisionnel est intégré au business plan et permet de prévoir comment va se comporter l’entreprise dans les 3 ans à venir. Il reprend l’ensemble des produits et des charges budgétisés sur 3 ans par l'entrepreneur.

Bonjour à tous,

Dans cette quatrième et dernière vidéo sur le business plan, nous allons nous pencher sur le compte d’exploitation prévisionnel. Alors, comme son nom l’indique, ce document est prévisionnel, c'est-à-dire que l’on va essayer de prévoir comment va se comporter l’entreprise dans les 3 ans à venir. Avant de rentrer dans le vif du sujet, je vous suggère de toujours être pessimiste dans vos prévisions, les surprises seront toujours plus agréables si vous vous êtes trompé. Ceci étant dit, venons-en à chaque point que vous devrez faire figurer dans votre dossier prévisionnel.

Les charges

Les charges sont les dépenses de votre entreprise, et surtout ne les minimisez pas. En début d’activité, vous aurez des charges de publicité, vous devrez acheter du matériel, remettre en état des matériel plus ancien, tout cela a un cout. En comptabilité, on parle de charges externes, et la majeure partie de ces charges sont dites fixes, c'est-à-dire qu’elles ne varient pas quel que soit le niveau d’activité. Le meilleur exemple de charge fixe c’est votre loyer.

Les impôts et taxes

Même si vous pouvez obtenir certaines exonérations, mieux vaut ne pas en tenir compte pour votre prévisionnel lorsque vous ferez la liste de tous les impôts et taxe dont vous devrez vous acquitter. En théorie, votre entreprise doit être en mesure d’être viable sans ces aides.

La masse salariale

Si vous avez prévu d’embaucher, cela a inévitablement un cout. Et puis, si vous restez seul, sachez que les cotisations sociales représenteront environ 45% du bénéfice ou de la rémunération selon le statut juridique vous aurez choisi.

Les frais financiers

Vous avez emprunté de l’argent auprès de votre banque, et bien il va falloir prévoir le remboursement de cet emprunt. 

Le chiffre d’affaires

Dernière hypothèse à formuler : votre chiffre d’affaires. Bien évidement celui-ci devra être supérieur à l’ensemble de vos charges. Il est assez simple de le calculer, puisque il s’agit de l’argent que vont générer vos ventes. Par exemple, si vous compter ouvrir un restaurant, prenez le nombre de couvert moyen par service, multipliez-le par votre panier moyen et vous obtiendrez votre chiffre d’affaires par jour.

Chaque profession à ses ratios, et si le projet porte sur la fabrication d'un produit, il reste à calculer le coût des matières qui sont consommés, le prix de vente des articles et vous êtes à même de calculer votre taux de marge sur coût variable.

Pour revenir à au prévisionnel, le chef d'entreprise doit totaliser toutes les charges qu'il aura à supporter, il les divise par le taux de marge sur coût variable et il obtient son point mort, c'est-à-dire le chiffre d'affaires qu'il lui faudra réaliser pour couvrir la totalité de ses charges, et cela sans dégager de bénéfice.

Si la totalité de ses charges s'élève à 95 850 euros, avec un taux de marge sur coût variable de 58%, il fait le calcul suivant :

charges de l'exercice / 0.58

ce qui nous donne : 165 258, soit le C.A. à réaliser pour obtenir un bénéfice mais aussi une perte de 0.