Le compte courant d'associé

Si vous êtes associé, vous pouvez prêter de l'argent à votre société. Cela répond notamment à des besoins ponctuels de trésorerie. Si le compte courant d'associé peut être résumé à un prêt remboursable et rémunéré de la société à l'associé, il y a quelques subtilités que nous allons détailler.

Un compte courant d'associé de SARL ne peut pas être débiteur. Les associés peuvent prêter de l'argent à la société mais l'inverse n'est évidemment pas possible (il s'agirait alors d'un abus de biens sociaux).

Les conditions de rémunération et de remboursement du compte courant d'associé sont librement déterminés entre les parties. Sachez toutefois que la partie fiscalement déductible des intérêts est plafonnée. En ce qui concerne l'associé, celui-ci peut demander à tout moment le remboursement de ses avances à la société dès lors que cette demande n'est pas abusive (par exemple en cas de cessation de payement à la société). 

Le compte courant d'associé permet également de renforcer les fonds propres. Ainsi, quand il est bloqué, la banque s'en sert souvent comme garantie car des fonds propres importants font gage de solidité de la société.

Nous venons de voir que le compte courant d'associé est un moyen de financement à court terme, simple rapide et à moindre coût pour la société. C'est aussi un placement pour l'associé qui est en général mieux rémunéré et plus liquide qu'un placement classique en banque. Pour finir, les intérêts versés par la société sont déductibles du résultat imposable à condition toutefois que le capital soit entièrement libéré.