Les indémnités kilométriques

Vous êtes nombreux à vous poser des questions sur les indemnités kilométriques : comment les calculer, comment les déclarer, quel est le barème. Je vais donc aujourd’hui vous expliquer en détails le calcul des indemnités kilométriques.

Les indemnités kilométriques : dans quels cas les réclamer ? 

Lorsqu’un salarié ou un dirigeant se déplace avec son véhicule personnel dans le cadre de son travail, il peut alors demander des indemnités kilométriques à son employeur. Par exemple, si vous utilisez votre voiture pour vous rendre chez un client ou pour une mission de prospection commerciale, les dépenses que vous effectuerez sur le trajet pourront vous être remboursées.

De même, dans certains cas, le salarié peut demander à ce que ses frais, déboursés pour effectuer le trajet domicile-lieu de travail avec son véhicule personnel, lui soient payés. On retrouvera par exemple le cas des horaires de travail contraignants qui l’obligent à utiliser sa propre voiture.

Les indemnités kilométriques : quels justificatifs ?

Lorsque les frais de déplacement sont indemnisés, il faut bien évidemment calculer ces indemnités. Mais avant cela, il est important de savoir comment justifier les dépenses. Pour ce faire, vous devrez préciser :

  • le moyen de transport utilisé : voiture, scooter ou moto
  • le nombre de kilomètres effectués, c’est-à-dire la distance effectuée par jour et le nombre de trajets par mois
  • et enfin, la puissance fiscale du véhicule

Le barème pour le calcul des indemnités kilométriques

Le barème kilométrique est la base du calcul des indemnités kilométriques. Il est mis à jour chaque année par l’administration fiscale qui le publie pour que les entreprises puissent calculer correctement les frais de déplacement. Il est établi en fonction du mode de transport utilisé, du nombre de kilomètres effectués et de la puissance fiscale du véhicule. 

A titre d’exemple, si vous possédez une voiture de 3CV, et parcourez 1 000 km, le calcul des indemnités se fera en multipliant 1000 par 0.405, soit 405€ d’indemnités kilométriques.

Pour un scooter de moins de 50m3, et pour une distance de 1 000 km, les indemnités s’élèveront à 1000 x 0.266, soit 266 €.

Si vous souhaitez consulter le barème kilométrique en détails et obtenir plus d’informations sur les indemnités, rendez-vous sur le site L-Expert-comptable.com.